13 % des élèves subissent du harcèlement sexuel par leurs professeurs

Alors que 9 % des élèves du primaire et 17 % des élèves du secondaire déclarent être harcelés sexuellement par leurs pairs, respectivement 8 % et 13 % déclarent être harcelés sexuellement par leurs enseignants, tandis que 7 % et 11 % sont harcelés par des membres du personnel administratif, selon l’enquête PNEA-2019 du CSEFRS.

Le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) a présenté cette semaine son étude “Programme national d’évaluation des acquis (PNEA) des élèves de 6e année primaire et 3e année secondaire collégiale.” L’étude PNEA-2019, réalisée sur le terrain fin mai 2019, coïncide avec l’adoption de la loi-cadre 51-17 2019 relative au système d’éducation, de formation et de recherche scientifique. Elle propose une évaluation des résultats d’apprentissage qui prend en compte le contexte familial et socio-économique des élèves, les pratiques pédagogiques des enseignants, la manière dont les chefs d’établissement gèrent les écoles, ainsi que le climat scolaire et son impact sur les résultats des élèves.

L’enquête PNEA 2019 consacre donc une large part à la question du harcèlement en milieu scolaire, qui prend selon elle différentes formes. Ces actes répétés, qui peuvent être des violences psychologiques ou physiques, visent à soumettre l’autre à ses propres désirs en le fragilisant psychologiquement par un climat de provocation, de menace et de tentation. Selon les auteurs, un enfant qui est harcelé et humilié est entravé dans son processus d’apprentissage. Ils ajoutent même que le harcèlement à l’école peut affecter durablement la vie scolaire de l’élève concerné. L’étude a révélé que les élèves des écoles et des collèges les plus touchés par le harcèlement scolaire avaient des résultats nettement moins bons que leurs camarades moins harcelés.

Par exemple, 9 % des élèves de 6e année primaire et 17 % des élèves de 3e année secondaire ont déclaré avoir été harcelés sexuellement par leurs pairs. En outre, 8 % et 13 % respectivement ont déclaré avoir été harcelés sexuellement par leurs enseignants, contre 7 % et 11 % du personnel administratif.


ASKIP INFO
Actualités en direct, Économie, Finance, Politique au maroc

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.