Israël pourrait faire venir du personnel soignant marocain

La ministre israélienne de l’Intérieur, Ayelet Shaked, a déclaré le 28 décembre qu’en pleine crise COVID-19, son pays était en train de discuter avec le Maroc de l’arrivée de personnel soignant.

Devant la commission spéciale israélienne sur la main-d’œuvre étrangère, Shaked a déclaré que le pays discutait de l’emploi de travailleurs étrangers dans le secteur des soins dans le cadre de nouveaux accords bilatéraux.

“Nous avons entamé les premières discussions sur l’emploi de la main-d’œuvre marocaine et l’autre partie est prête à y répondre,” a déclaré Shaked.

Shaked veut adopter une attitude indulgente dans la résolution de la crise de la main-d’œuvre étrangère en Israël.

Les travailleurs étrangers sont autorisés à rester en Israël pendant 13 ans; le ministre a déclaré qu’il n’y aurait pas de changement sur cette question “afin d’éviter que des immigrants illégaux ne s’installent.”

Lors d’une discussion avec la présidente de la commission Ibtisam Mara’ana sur les horaires de travail des infirmières, qui incluent souvent le week-end, le ministre a déclaré qu’il n’était pas nécessaire de modifier le modèle existant.

“Les travailleurs savent où ils vont. Il faut regarder du côté des familles. De nombreux travailleurs préfèrent gagner plus et travailler le week-end. Je ne pense pas qu’il faille changer ce modèle, car cela pèserait encore plus sur les familles,” a déclaré Shaked.

Mara’ana a toutefois fait part de son intention de mettre en œuvre un projet de loi visant à réglementer les heures de travail des travailleurs étrangers dans le secteur des soins.

Ce projet de loi vise également à réglementer leurs temps de repos.


ASKIP INFO
Actualités en direct, Économie, Finance, Politique au maroc

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.