La flambée des prix de l’huile imputée à l’importation massive

Le Conseil de la concurrence a fait une déclaration aujourd’hui afin de clarifier les raisons de la récente hausse des prix de l’huile de cuisson.

Le Conseil a expliqué qu’il avait réalisé une étude à la demande de la Chambre des représentants.

Cette étude a révélé que la récente hausse des prix de l’huile de cuisson était due à deux facteurs: la structure du marché national et l’augmentation des prix des matières premières sur le marché international.

Il a expliqué que le Maroc est structurellement déficitaire en matière de production d’oléagineux, puisque la quasi-totalité des besoins du pays en matières premières oléagineuses (98,7 %) est importée du marché international.

Les oléagineux nationaux ne contribuent qu’à hauteur de 1,3 % à l’approvisionnement du secteur.

La déclaration précise également que seules deux entreprises sont actives dans l’extraction d’huiles végétales brutes à partir de graines oléagineuses: Lesieur Crystal avec son unité industrielle à Casablanca et Les huileries de Souss Belhassan avec une unité industrielle à Ain Taoujdat dans la région de Fès-Meknès.

Trois parties et groupes approvisionnent le Maroc en huiles végétales brutes, dont l’Union européenne, a constaté le Conseil.

L’UE est le premier fournisseur d’huile végétale brute avec 54 %, suivie de l’Argentine avec 34 % et des États-Unis avec 7 %.


ASKIP INFO
Actualités en direct, Économie, Finance, Politique au maroc

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.