Le gouverneur de la Banque centrale: le rejet de 30 % des porteurs de projets par les banques, c’est ’anormal’

Le wali de Bank Al Maghrib a fait le point, mardi 21 décembre 2021, après la dernière réunion du conseil de la Banque centrale de l’année, sur les résultats du programme Intelaka: taux de refus, manque de soutien, fraude…

Abdellatif Jouahri a répondu aux questions des journalistes, mardi 21 décembre 2021, à l’issue de la dernière réunion du conseil de la banque centrale de Bank Al Maghrib de l’année, en revenant sur le bilan du programme de financement Intelaka.

Le gouverneur de la Banque centrale a estimé que le taux de rejet des demandes des porteurs de projets par les banques est anormalement élevé. “Dans le cadre du rapport que nous avons demandé aux banques, nous avons constaté que le taux de rejet des demandes est supérieur à 30%. Ce taux n’est pas normal,” a expliqué le wali.

Pour le gouverneur de la Banque centrale, ce taux élevé de rejet des demandes de financement s’explique par le manque d’accompagnement des futurs entrepreneurs qui sont souvent jeunes et ne connaissent pas les spécificités de l’écosystème national.


ASKIP INFO
Actualités en direct, Économie, Finance, Politique au maroc

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.