Le Maroc prévoit de créer des entreprises publiques d’eau et d’électricité

Le Maroc envisage de créer des entreprises publiques chargées de la gestion de l’eau, de l’électricité et des eaux usées pour remplacer les filiales locales des sociétés françaises Veolia et Suez, a déclaré mardi à Medias24 un responsable du ministère de l’Intérieur.

Le ministère de l’Intérieur n’était pas disponible pour un commentaire immédiat.

Les contrats avec Lydec, filiale de Suez et cotée à Casablanca, et avec Redal et Amendis, filiales de Veolia, ne seront pas renouvelés après leur expiration en 2026 et 2027, a déclaré à Medias24 Mustapha El Hadi, du ministère de l’Intérieur.

Les employés des services publics actuellement en activité rejoindront les entreprises d’État qui seront créées dans chaque région, a-t-il précisé.


ASKIP INFO
Actualités en direct, Économie, Finance, Politique au maroc

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.