Les entreprises françaises refusant le télétravail risquent des sanctions

Le gouvernement français, qui a récemment annoncé de nouvelles mesures restrictives pour lutter contre le Covid-19, prévoit des amendes administratives pour les entreprises qui s’opposent au télétravail.

Face à la recrudescence des cas d’infection au Covid-19 en France, le gouvernement français a annoncé le 27 décembre plusieurs mesures, dont l’instauration du télétravail au moins trois jours par semaine pour les entreprises dont le secteur d’activité le permet.

Lefigaro.fr, qui revient sur cette mesure, rapporte dans l’une de ses dernières publications que la ministre du Travail, Élisabeth Borne, est revenue sur cette mesure lors d’une vidéoconférence avec les partenaires sociaux le 28 décembre et a annoncé une nouvelle mesure.

La ministre a annoncé que des sanctions administratives seraient appliquées aux entreprises qui s’opposent au télétravail.


ASKIP INFO
Actualités en direct, Économie, Finance, Politique au maroc

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.