Tétouan: Journées portes ouvertes sur l’entrepreneuriat et la création d’entreprises

La cinquième escale des Journées Portes Ouvertes (JPO) sur l’entrepreneuriat et la création d’entreprises au profit des jeunes a eu lieu mercredi à Tétouan, à l’initiative de la préfecture de Tétouan, en partenariat avec le Centre régional d’investissement de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Cette édition tend à favoriser l’intégration économique des jeunes, tout en les accompagnant dans la réalisation de leurs projets.

S’exprimant à cette occasion, le gouverneur de la préfecture de Tétouan, Younès Tazi, a souligné que cette initiative vise essentiellement à inciter les jeunes à mener des initiatives entrepreneuriales et à promouvoir la convergence et la complémentarité entre les différents programmes de création d’entreprises à l’échelle régionale et locale.

L’intégration socio-économique des jeunes est intimement liée à l’investissement des possibilités offertes dans le domaine de l’entrepreneuriat et la création des emplois, a-t-il ajouté, relevant que l’amélioration des conditions de vie des jeunes nécessite la mise en place d’initiatives et de projets concrets, à même de leur permettre d’investir leurs compétences et de favoriser des emplois permanents et d’améliorer leurs revenus.

La réalisation de cet objectif, a dit M. Tazi, requiert la création de passerelles de communication entre les jeunes porteurs de projets et les différents opérateurs économiques, ainsi que la mise à profit des mesures et avantages qu’offre le programme Intelaka, à travers l’orientation, l’accompagnement et le soutien bancaire.

Le gouverneur a souligné que la conjugaison de l’ensemble des efforts dans la préfecture de Tétouan a permis l’intégration économique de quelque 3.000 personnes, dont le 1/3 sont des femmes, en les embauchant dans des unités industrielles et en assurant le financement de leurs projets, outre la formation de 500 jeunes.

Et d’ajouter que d’importants résultats ont été atteints dans la préfecture de Tétouan, dans le cadre du programme d’”amélioration des revenus et d’intégration économique des jeunes”, à travers l’appui de 154 projets durant la période 2019-2021, pour un coût de 21,6 MDH, avec une contribution de l’INDH de 72pc, outre le soutien de 33 projets dans le cadre du programme “régions émergentes” pour l’autonomisation et la qualification économique des femmes (1,25 MDH) et l’intégration de 50 projets dans le cadre du programme intégré du développement socio-économique (3 MDH).

De son côté, le directeur du centre régional d’investissement, Jalal Benhayoune, a souligné que l’intégration des jeunes dans leur environnement économique permet une exploitation optimale des compétences de la zone nord du Maroc, du fait que ce sont les jeunes qui portent le flambeau de l’entrepreneuriat et du développement économique.

Le président de l’Université Abdelmalek Essaâdi, Bouchta El Moumni, a mis, lui, en valeur le rôle de l’université dans le développement des investissements des jeunes et l’accompagnement de leurs projets dans le cadre de l’économie du savoir, tout en mettant l’accent sur l’encouragement de l’apprentissage numérique et la création d’incubateurs de projets.

Par la même occasion, il a été procédé au lancement d’une plateforme numérique dédiée aux jeunes porteurs de projets axée sur trois volets, à savoir l’emploi, l’entrepreneuriat et l’économie solidaire, en vue de favoriser la communication, l’orientation et l’encadrement des jeunes.

Des stands ont été aménagés à cette occasion pour faciliter les rencontres entre le secteur bancaire et les porteurs de projets.


ASKIP INFO
Actualités en direct, Économie, Finance, Politique au maroc

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.