Un gadget de physique quantique pourrait détecter le Covid ‘en une seconde’

Une nouvelle approche pour tester le virus à l’origine du Covid-19 pourrait conduire à des tests plus rapides, moins chers et potentiellement moins sujets à des résultats erronés que les méthodes de détection actuelles.

Bien que ces travaux, basés sur les effets quantiques, soient encore théoriques, ces détecteurs pourraient potentiellement être adaptés pour détecter pratiquement n’importe quel virus, affirment les chercheurs.

La nouvelle approche est décrite dans un travail publié dans la revue Nano Letters par Changhao Li, un doctorant du MIT, Paola Cappellaro, professeur de sciences et ingénierie nucléaires et de physique, ainsi que Rouhollah Soleyman et Mohammad Kohandel de l’université de Waterloo.

Les tests existants pour le virus du SRAS-CoV-2 comprennent des tests rapides qui détectent des protéines virales spécifiques et des tests de réaction en chaîne par polymérase (PCR), dont le traitement prend plusieurs heures.

Aucun de ces tests ne peut quantifier avec une grande précision la quantité de virus présente.

Même les tests PCR, qui constituent l’étalon-or, peuvent présenter un taux de faux négatifs de plus de 25 pour cent.

En revanche, l’analyse de l’équipe montre que le nouveau test pourrait présenter un taux de faux négatifs inférieur à 1 pour cent.

Le test pourrait également être suffisamment sensible pour détecter seulement quelques centaines de brins d’ARN viral en une seconde seulement.


ASKIP INFO
Actualités en direct, Économie, Finance, Politique au maroc

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.